Le Rottweiler

Une petite ville en Allemagne...

... Rottweil est une vieille ville impériale romaine et a finit de donner son nom au cet beau chien de boucher, le Rottweiler.

L'image montre l'ancienne Eglise de Rottweil, mais cet chien aux allures de molosse est surement beaucoup plus connue.

... notre " ROTTI " s'apelle " BRISCO " , il est non LOF, mais on s'en fout ! Qu est ce il est beau et gentiel, on est fier de lui !!!

ici Brisco a 1an

(14k): decembre 2000, notre Bibi pese 60 kilo de genillesse !

...et maintenant Brisco a 4 ans



ROTTWEILER
TRADUCTION : Michèle Lévy avec la collaboration du Prof. R. Triquet et du Dr. J.-M. Paschoud.

ORIGINE : Allemagne.

UTILISATION : Chien de compagnie, de défense et d'utilité.

CLASSIFICATION FCI : Groupe II Schnauzer et Pinscher-Molossoïdes et chiens de montagne et de bouvier suisses
Section 2.1 Molossoïdes, Type dogue
Avec épreuve de travail.

BREF APERCU HISTORIQUE : Le Rottweiler compte parmi les plus anciennes races de chiens. Son origine remonte au temps des Romains. Il était alors un chien de garde et de troupeau. Il escorta les légions romaines lorsqu'elles franchirent les Alpes, protégeant les hommes et menant le bétail. Lorsque les légions s'installèrent dans la région de Rottweil, ces chiens se trouvèrent en contact avec les chiens indigènes et il se produisit des croisements entre les deux variétés. Les principales fonctions du Rottweiler restèrent la garde et la conduite des grands troupeaux ainsi que la défense du maître et de ses biens. La vieille ville impériale de Rottweil finit par lui octroyer son nom : chien de boucher de Rottweil. Les bouchers faisaient l'élevage de ces chiens uniquement en fonction de leurs performances comme chiens d'utilité. Il se développa ainsi au fil des ans une race tout à fait exceptionnelle de chien de garde et de troupeau, utilisé aussi comme animal de trait.
Lorsqu'au début du 20ème siècle la police eut besoin de chiens de service, on testa également le Rottweiler et il s'avéra qu'il était parfaitement bien adapté aux missions d'un chien de police. Il fut officiellement reconnu comme tel en 1910. L'élevage du Rottweiler est orienté vers un chien débordant de vigueur, noir, aux marques feu bien délimitées, dont l'aspect général massif n'altère aucunement la noblesse et qui se prête tout spécialement à l'emploi comme chien de compagnie, de défense et d'utilité.

ASPECT GENERAL : Le Rottweiler est un chien de taille moyenne à grande, ni lourd, ni léger, ni haut sur pattes, ni levretté. De proportions harmonieuses, son aspect trapu et vigoureux laisse présager force, souplesse et endurance.

PROPORTIONS IMPORTANTES : La longueur du tronc mesurée de la pointe du sternum à la pointe de l'ischion ne doit dépasser la hauteur au garrot que de 15 % au maximum.

COMPORTEMENT ET CARACTERE : D'humeur aimable et paisible, il aime les enfants; il est très attaché, obéissant, docile et travaille avec plaisir. Son apparence trahit une robustesse naturelle. Il est sûr de lui, jouit d'un équilibre nerveux parfait et est difficile à impressionner. Il réagit avec beaucoup d'attention à ce qui l'entoure.

TETE
REGION CRANIENNE :
Crâne : De longueur moyenne, large entre les oreilles; de profil le front est modérément convexe. Protubérance occipitale bien développée, sans saillie prononcée.
Stop : Bien marqué.
REGION FACIALE :
Chanfrein : Rectiligne à base large, diminuant modérément de largeur d'arrière en avant.
Truffe : Bien développée, plutôt large que ronde, aux narines relativement grandes. Elle est toujours noire.
Museau : Il ne doit faire ni trop long ni trop court par rapport au crâne. Lèvres noires bien serrées, commissures labiales fermées. Gencives foncées autant que possible.
Mâchoires : Puissantes et larges, autant l'inférieure que la supérieure.
Joues : Arcades zygomatiques bien marquées.
Denture : Puissante et complète (42 dents). Les incisives supérieures s'articulent en ciseaux sur celles de la mâchoire inférieure.
Yeux : De grandeur moyenne, en amande, de couleur brun foncé, paupières bien appliquées contre le globe oculaire.
Oreilles : Moyennes, pendantes, triangulaires, très écartées l'une de l'autre et attachées haut. Ramenées sur l'avant et bien accolées, elles font paraître la tête plus large qu'elle n'est en réalité.

COU : Puissant, de longueur moyenne, bien musclé, avec profil supérieur du cou légèrement bombé. Il est sec, sans fanon, ni laxité de peau à la gorge.

CORPS :
Dos : Droit, puissant et ferme.
Rein : Court, fort et haut.
Croupe : Large, de longueur moyenne, légèrement arrondie. Elle ne doit être ni rectiligne ni avalée.
Cage thoracique : Spacieuse, large et bien descendue (environ 50% de la hauteur au garrot) avec un poitrail bien développé et des côtes bien cintrées.
Ventre : Flancs pas retroussés.
Queue : Coupée court, en conservant juste une ou deux vertèbres. Dans les pays où la loi interdit la caudotomie, la queue naturelle peut être conservée.

MEMBRES
MEMBRES ANTERIEURS :
Généralités : Vus de face, les membres antérieurs sont droits et non serrés. Vu de profil l'avant-bras est vertical.
L'omoplate fait avec l'horizontale un angle d'environ 45o.
Epaule : Bien placée et bien attachée.
Bras : Bien appliqué contre le tronc.
Avant-bras : Vigoureusement développé et bien musclé.
Métacarpe : Légèrement élastique, puissant, légèrement incliné.
Pieds : Ronds, avec les doigts bien serrés et cambrés. Coussinets fermes. Ongle courts, noirs et solides.
MEMBRES POSTERIEURS :
Généralités : Vus de derrière, les membres postérieurs sont droits et non serrés. En station libre, les articulations coxo-fémorales, fémoro-tibiale (grasset) et tibio-tarsienne (jarret) forment des angles obtus.
Cuisse : De longueur moyenne, large et fortement musclée.
Jambe : Longue, puissante et large par sa musculature, elle se termine par un jarret puissant, correctement angulé aux tendons solides. Il ne doit pas être trop droit.
Pieds : Légèrement plus longs que ceux de devant, également avec des doigts forts, cambrés et bien serrés.

ALLURES : Le Rottweiller est un trotteur. A cette allure, le dos reste ferme et relativement immobile. L'allure est harmonieuse, franche, puissante et dégagée, avec une bonne amplitude.

PEAU : Sur la tête, la peau est bien tendue; dans des moments de grande attention elle peut former de légères rides sur le front.

ROBE :
Poil : La robe est formée par le poil de couverture et le sous-poil. Le poil de couverture est de longueur moyenne, dur au toucher, lisse et bien serré contre le corps. Le sous-poil ne doit pas dépasser le poil de couverture. Les poils sont un peu plus longs aux membres postérieurs.
Couleur : Noire, avec des marques feu bien délimitées d'un ton brun-roux soutenu sur les joues, le museau, le dessous du cou, le poitrail, les membres ainsi qu'au-dessus des yeux et en-dessous de la racine de la queue.

TAILLE ET POIDS :
Hauteur au garrot des mâles : 61 à 68 cm
61 - 62 cm : petit; 63 - 64 cm : moyen; 65 - 66 cm : grand (taille souhaitée); 67 - 68 cm : très grand.
Poids : 50 kg environ.

Hauteur au garrot des femelles : 56 à 63 cm
56 - 57 cm : petite; 58 - 59 cm : moyenne; 60 - 61 cm : grande (taille souhaitée); 62 - 63 cm : très grande.
Poids : 42 kg environ.

DEFAUTS :
Tout écart par rapport à ce qui précède doit être considéré comme un défaut qui sera pénalisé en fonction de sa gravité.
Aspect général : Léger ou levretté ou haut sur pattes; ossature faible; musculature légère.
Tête : Tête de chien de chasse; tête étroite ou légère ou trop courte ou longue ou massive; front aplati (stop absent ou peu marqué).
Museau : Long ou pointu; nez busqué ou fendu; chanfrein concave ou tombant; truffe claire ou tachée de ladre.
Lèvres : Flottantes ou roses ou tachées de ladre; commissure labiale ouverte.
Mâchoires : Mâchoire inférieure étroite.
Joues : Par trop saillantes.
Denture : Articulé en pince.
Oreilles : Attachées trop bas ou lourdes ou longues ou flasques ou portées en arrière ou décollées ou les deux étant portées différemment.
Yeux : Clairs ou à paupières trop lâches ou trop enfoncés ou à fleur de tête ou ronds.
Cou : Trop long ou mince, peu musclé; présence de fanon ou de peau de gorge trop lâche.
Corps : Trop long ou trop court ou trop étroit.
Dos : Trop long, faible, ensellé ou dos de carpe.
Croupe : Avalée, ou trop courte, ou trop étroite ou trop longue.
Poitrine : Cage thoracique à côtes plates ou trop rondes (en tonneau) ou manquant d'ampleur à l'arrière.
Queue : Attachée trop haut ou trop bas.
Membres antérieurs : Serrés ou pas d'aplomb; épaule droite; coudes insuffisamment appliqués contre le tronc ou décollés; bras trop long ou trop court ou insuffisamment oblique; métacarpe trop fléchi ou trop droit; doigts écartés ou trop plats ou trop arqués ou déformés; ongles clairs.
Membres postérieurs : Cuisses plates, jarrets clos; jarrets de vache ou dirigés vers l'extérieur (en tonneau); angles articulaires trop aigus ou trop obtus; présence d'ergots.
Peau : peau de la tête ridée.
Poil : Trop mou ou trop long ou trop court ou ondulé; manque de sous-poil.
Couleur : Marques de couleur défectueuse ou mal délimitées ou trop étendues.

DEFAUTS ELIMINATOIRES :
Aspect général : Inversion du carcatère sexuel marquée (mâles de type féminin, chiennes de type masculin).
Comportement : Chiens peureux, craintifs ou couards, ayant peur du coup de feu, agressifs, exagérément méfiants ou manquant d'équilibre nerveux.
Yeux : Entropion, ectropion, yeux jaunes ou vairons.
Denture : Prognathisme supérieur ou inférieur, arcade incisive déviée; absence d'une incisive, d'une canine, d'une prémolaire ou d'une molaire.
Poil : Poil nettement trop long ou ondulé d'une manière prononcée.
Couleur : Non conforme au noir et feu caractéristique du Rottweiler; taches blanches.

N.B. : Les mâles doivent avoir deux testicules d'aspect normal complètement descendus dans le scrotum.

< back o next >